Rôle et mandat

Les municipalités régionales de comté ont été créées au début des années 1980 en vertu de la Loi sur l’aménagement et l’urbanisme. L’objectif du gouvernement du Québec était d’assurer un développement harmonieux et cohérent, par un aménagement ordonné du territoire.

Le mandat fondamental des MRC était d’élaborer un schéma d’aménagement, afin de bien préciser les usages autorisés. C’est ainsi qu’ont été délimités des périmètres d’urbanisation, des zones agricoles et agroforestières, des zones à caractère récréatif, etc. Les municipalités locales ont dû par la suite confectionner leur plan d’urbanisme en respectant le contenu du Schéma d’aménagement.

À sa fonction première d’aménagement du territoire s’ajoutent d’autres responsabilités pour la MRC, notamment en matière d’évaluation foncière, de développement économique, de gestion des cours d’eau, de sécurité publique, de sécurité incendie et de gestion des matières résiduelles.

La MRC des Sources compte sept municipalités et elle est dirigée par un conseil formé du maire ou du représentant de chacune d’elle.

Le conseil est dirigé par un préfet. Celui-ci est élu par les membres du conseil parmi ceux d’entre eux qui sont maires.

La MRC des Sources est principalement financée par des quotes-parts établies par la MRC et payées par les municipalités locales membres ainsi que par des subventions accordées par le gouvernement du Québec.

Voici les responsabilités d’une MRC:

  • L’aménagement du territoire;
  • L’évaluation foncière;
  • La gestion des cours d’eau;
  • L’élaboration du plan de gestion des matières résiduelles et d’un schéma de couverture de risques en sécurité incendie;
  • La vente des immeubles pour défaut de paiement de taxes;
  • Le développement économique;
  • L’administration des programmes de rénovation.