Culture et patrimoine

culture_patrimoine

On retrouve sur le territoire un nombre impressionnant d’éléments patrimoniaux comme l’a précisé l’inventaire exhaustif des bâtiments patrimoniaux sur le territoire de la municipalité régionale de comté, exécuté en 1985. On y constatait que les principales concentrations de bâtiments de valeur sont situées dans la Ville de Danville.

Parmi les bâtiments patrimoniaux inventoriés sur le territoire, le Moulin Denison est le seul possédant le statut de monument classé en vertu de la Loi sur les biens culturels du Québec.  Ce bâtiment a fait l’objet de rénovations importantes au cours des années 1980.  De propriété privée, le moulin n’est plus accessible au public.  Le Moulin Denison fait partie du hameau Denison situé à la limite nord-ouest de la Ville de Danville. Ce hameau reflète une culture qui, contrairement à la culture du Canada français, n’est basée ni sur le rang, ni sur la paroisse. Le hameau Denison a conservé quatre de ses bâtiments. Il s’agit d’une résidence de ferme, d’une résidence servant anciennement de magasin général et de bureau de poste, d’une chapelle anglicane avec son cimetière et du moulin à farine mentionné plus tôt.

Du côté des églises catholiques, la qualité des bâtiments est également à souligner. On retrouve une église dans six des sept des villages de la Municipalité régionale de comté des Sources. Le canton de Saint-Camille, en plus de son église, compte également la chapelle Saint-Antoine qui offre un intérêt patrimonial.

Les maisons à loggia représentent également un élément distinctif que possède la Municipalité régionale de comté des Sources à l’égard du patrimoine architectural. La maison à loggia se caractérise précisément par cette loggia, un porche encadré d’une grande arche procurant une pièce abritée mais ouverte au grand air dans le pignon. Un autre élément souvent présent et corrélatif à l’évolution de ce type de maison réside dans la galerie qui occupe toute la façade du rez-de-chaussée.  Ce type de maison témoigne de la colonisation des Cantons-de-l’Est par les pionniers venus de la Nouvelle-Angleterre.

Selon une étude effectuée sur le sujet par le ministère de la Culture et des Communications en 1992, la Ville de Danville compte le plus grand nombre et la plus grande concentration de maisons à loggia des Cantons-de-l’Est. Toutes les maisons à loggia connues ou subsistantes à Danville furent érigées avant 1864. On compte également une maison à loggia dans le village du canton de Saint-Camille.

Le développement de la Municipalité régionale de comté des Sources est étroitement relié à l’exploitation de l’amiante. Malgré cette forte influence que possède l’exploitation de l’amiante, peu d’éléments patrimoniaux témoignent de cette présence plus que centenaire sur le territoire. Cette situation peut s’expliquer en partie par les nombreuses expansions du puits minier qui ont fait en sorte de détruire la totalité des premiers quartiers de la Ville d’Asbestos.

Malgré la mise en place de normes pour protéger les bâtiments patrimoniaux, on déplore la perte de bâtiments ainsi que le dépérissement de certains autres. Jusqu’à maintenant, la mise en valeur des bâtiments d’intérêt patrimonial est laissée à la bonne volonté de leurs propriétaires.

Politique de développement culturel