Gestion des cours d’eau

Il est intéressant de rappeler que le développement agricole et urbain des régions du Québec est intrinsèquement lié à leur réseau hydrographique. Il appert de bien comprendre leur rôle passé dans l’atteinte de notre développement actuel.

Pour la région des Sources, le réseau hydrographique se compose, pour plus de 84 % de sa superficie, du bassin versant de l’embranchement Sud-Ouest de la rivière Nicolet. Pour quelques secteurs couvrant en partie les municipalités de Ham-Sud, de Saint-Georges-de-Windsor et de Danville, le bassin de la rivière Saint-François est l’exutoire du reste du réseau hydrographique de la MRC.

En 2006, le gouvernement du Québec déléguait une nouvelle responsabilité au MRC du Québec ; la gestion des cours d’eau en vertu des articles 103 à 110 de la Loi sur les compétences municipales [L.R.Q. c C-47.1].

Afin de répondre convenablement à ces nouvelles exigences, la MRC des Sources s’est dotée d’une Politique de gestion de l’eau. Par la mise en place de son comité de gestion de l’eau à l’automne 2011, par l’adoption, en 2012, de la Politique de gestion de l’eau actualisée, par la mise en place d’un budget pour la qualité de l’eau et son implication dans la Régie intermunicipale de restauration et de préservation des Trois-Lacs (RIRPTL) avec le projet de dragage au lac des Trois-Lacs, la MRC des Sources nage dans un tourbillon d’actions pour l’amélioration de la qualité de l’eau sur son territoire.

D’ailleurs, afin de suivre ce courant, la MRC des Sources s’est dotée d’un plan d’action 2013-2015 pour la gestion de l’eau sur son territoire, ce qui lui permis de cibler les interventions prioritaires à concrétiser pour continuer son travail de gestion dans l’amélioration de la qualité de l’eau.

La MRC des Sources, par l’entremise du Fonds de développement régional (FDR) pour la qualité de l’eau géré par la Conférence régionale des élus (CRÉ) de l’Estrie, a procédé à quatre (4) appels de projets, sur 2 ans, soit 2012-2013, aux sept (7) municipalités de la MRC. À la suite de ces appels de projets, la CRÉ de l’Estrie et la MRC des Sources ont accepté de financer neuf (9) projets totalisant près de 200 000 $ pour améliorer et préserver la qualité de l’eau sur son territoire.

  1. Étude de caractérisation de l’écoulement des eaux de ruissellement et l’assurance d’un drainage sécuritaire intersection des routes 216 et 257 à Saint-Adrien
  2. Caractérisation et correction des problématiques de sédimentation en amont du bassin de sédimentation à la Station piscicole Trois-Lacs à Wotton
  3. Outil cartographique de gestion territoriale des zones sensibles d’érosion à l’échelle de la MRC des Sources
  4. Identification et la cartographie des zones inondables sur le territoire de la MRC des Sources en secteurs jugés prioritaires
  5. Projet de stabilisation de fossés à Ham-Sud afin de diminuer l’apport de sédiments à Ham-Sud
  6. Renaturalisation d’un cours d’eau et diminution des impacts du ruissellement de la Municipalité de St-Adrien
  7. Contrôle de l’apport de sédiments en provenance du ruisseau Connely et sensibilisation des usagers à l’importance de la protection des sols à nu en bordure d’un plan d’eau à Saint-Georges-de-Windsor
  8. La protection et la mise en valeur de la tourbière de St-Camille
  9. Solutionner l’avenir du Lac St-Georges à Saint-Georges-de-Windsor